Le projet de fermeture

OÙ EN EST-ON AUJOURD’HUI ?

Depuis l’arrêt de l’activité de stockage de déchets en 2002, de nombreuses études, réalisées notamment par l’INERIS (Institut National de l’Environnement Industriel et des Risques), ont été conduites pour proposer une solution définitive et responsable de fermeture de StocaMine. Elles ont permis d’élaborer le dossier de fermeture du site présenté à l’enquête publique en 2016.

En parallèle et conformément à la demande de la ministre de l’Écologie en 2014, les MDPA (Mines de Potasse d’Alsace) ont mis en œuvre entre 2014 et 2017 le déstockage des déchets contenant du mercure, produit le plus dangereux pour l’Homme et l’environnement présent à StocaMine.

La demande ministérielle portait sur le déstockage de 93 % des déchets contenant du mercure présents dans le stockage. En novembre 2017, à la fin des travaux de déstockage, le taux d’extraction de ces déchets est supérieur à la demande et atteint près de 95 %.

Faisant suite à l’enquête publique, l’arrêté préfectoral autorisant la fermeture du site par confinement après déstockage du mercure a été promulgué le 23 mars 2017.

En 2018, le ministre de l’Écologie a demandé au Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM) une nouvelle étude de faisabilité du déstockage total de StocaMine hors bloc n°15.

Sur la base des quatre années de travaux de déstockage, les MDPA estiment le coût d’un déstockage total hors bloc n° 15 à 472 millions d’euros et 15 ans de travaux. Les MDPA considèrent qu’un déstockage total est infaisable pour raison de sécurité des opérateurs.

LE PRINCIPE DU CONFINEMENT

En complément du déstockage des déchets les plus dangereux (mercure) et afin de protéger la nappe phréatique d’un risque de pollution à long terme, le projet de fermeture prévoit le confinement du site de stockage. Pour ce faire, des barrages de très forte imperméabilité (noyau de 6 mètres en béton quasi étanche) seront construits en ceinture autour du stockage pour condamner toutes les galeries d’accès au site de stockage. Les puits de mine « Joseph » et « Else » seront rebouchés. Le site fera l’objet d’un contrôle permanent après fermeture comme cela s’impose pour toutes les anciennes mines françaises. Ce contrôle sera réalisé par le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM) pour le compte de l’État.

MDPA logo HD RVB blanc

Ce site web et son contenu sont la propriété de MDPA-Stocamine.
La reproduction partielle ou totale du contenu est formellement interdite sans autorisation préalable.

Responsable de la rédaction : Céline SCHUMPP.

Tel : 03 89 57 84 00
secrétariat ouvert du lundi au vendredi 08:00 - 17:00
Avenue Joseph Else
68310 Wittelsheim

Contactez-nous

© 2018 Tous droits réservés