L
I
N
G
  • 2003
  • 2008
  • 2009
  • 2014
  • 2018
2003
2018

Fin de l’activité de StocaMine2003

image

Environ 44 000 tonnes de déchets ultimes provenant de l’industrie française ont été stockées dans le stockage souterrain StocaMine entre février 1999 et septembre 2002. L’activité n’a pas été poursuivie après l’incendie de 2002 survenu dans le bloc de stockage n° 15. Aujourd’hui, il s’agit de fermer StocaMine définitivement, avec la meilleure maîtrise possible des risques.

En savoir +

01-1-03

1re expertise sur la fermeture2008

image

Marc CAFFET, Ingénieur Général des Mines, et Bruno SAUVALLE, Ingénieur en Chef des Mines, constatent dans leur rapport d’expertise remis au ministre de l’Écologie que le massif de sel gemme dans lequel se situe StocaMine « s’est déjà refermé sur les colis de déchets, […] rendant très délicate et vraisemblablement dangereuse leur extraction ». Le déstockage total hors bloc 15 (bloc condamné après l’incendie de 2002) est estimé entre 60 et 80 millions d’euros pour 5 à 6 ans de travaux.

En savoir +

01-1-08

Dossier de fermeture2009

image

De nombreuses études, réalisées notamment par l’INERIS (Institut National de l’Environnement Industriel et des Risques), permettent d’élaborer le dossier de fermeture de StocaMine. En 2011, l’INERIS conclut que le déstockage de StocaMine n’apporte pas de plus-value pour l’environnement et comporte des risques forts pour l’homme et l’environnement lors de la manipulation et du transport des déchets. En 2013, le bureau d’études BMG chiffre le déstockage total hors bloc 15 à 145 millions d’euros et 8 ans de travaux.

En savoir +

01-1-09

Déstockage partiel2014

image

En mai 2014 s’engage, à la demande de l’État, le déstockage de 56 % du mercure potentiellement le plus polluant, préalablement à la fermeture et au confinement de StocaMine. En août 2014, la ministre de l’Écologie demande de porter ce déstockage à 93 % du mercure contenu dans le stockage. Les travaux se poursuivent jusqu’en 2017, soit pendant 38 mois alors qu’initialement le temps nécessaire était évalué à 12 mois. Aujourd’hui, près de 95 % des déchets les plus dangereux ont été extraits.

En savoir +

01-1-14

Avis sur le déstockage total2018

image

En 2015, en s’appuyant sur l’expérience de deux années de déstockage, les MDPA annoncent l’infaisabilité d’un déstockage total pour raison de sécurité. Sur la base du déstockage partiel réalisé, le déstockage total de StocaMine, hors bloc 15, est estimé à 472 millions d’euros et 15 ans de travaux. En 2018, le ministre de l’Écologie demande au Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM) une nouvelle étude de faisabilité du déstockage hors bloc 15.

En savoir +

01-1-18
Illustration représentant des poids
9871
tonnes de déchets ultimes stockés entre 1999 et 2002
Illustration représentant un bidon avec un sigle nucléaire dessus
0
déchet nucléaire
Illustration représentant un sigle attention
48 %
des déchets les plus dangereux (mercure) aujourd’hui déstockés
Illustration représentant une équipe de personnes
19
personnes engagées dans le déstockage
Illustration représentant des billets en euros
14 M€
coût du déstockage partiel
Image d'illustration STOCAMINE

Contactez-nous

Tel : 03 89 57 84 00
secrétariat ouvert du lundi au vendredi 08:00 - 17:00
Avenue Joseph Else
68310 Wittelsheim
MDPA logo HD RVB blanc

MDPA STOCAMINE

Ce site web et son contenu sont la propriété de MDPA-Stocamine.
La reproduction partielle ou totale du contenu est formellement interdite sans autorisation préalable.

Responsable de la rédaction : Céline SCHUMPP.

© 2018 Tous droits réservés